CHLOÉ ASCENCIO — Facilitation interculturelle & Coaching
Crosscultural Facilitator & Coach, specialist of China Business & Management Culture – Coaching
1X0A3603-Modifier.jpg

Blog

Tous les articles

À quoi nous sert Confucius?

Cyrille Javary qui excelle à nous rendre accessible la philosophie antique chinoise vient de publier “Sagesse de Confucius”. Il montre la puissance de l'idéologie confucéenne qui domine la Chine depuis 2500 ans, et pose cette question essentielle : À quoi peuvent nous servir aujourd'hui les enseignements de Confucius ? Le sous-titre du livre est parlant : “Valeurs, propositions et aphorismes pour GRANDIR”. En effet, Maître Kong (孔子KongZi latinisé en Confucius) pense que l'homme peut et doit constamment chercher à s'améliorer en apprenant, notamment de ses propres erreurs. Comment se fait-il que sa parole sonne toujours si juste ? En bon taoïste (adjectif issu de 道dao : chemin, fonctionnement des choses) vision du monde qu'il partage avec tous les Chinois, Confucius est opposé à l'idée d'une Vérité immuable, aussi ses paroles sont toujours contextuelles, relatives, et jamais dogmatiques. Il cherche “à faire baisser le niveau d'agressivité dans tous les rapports humains”. Comprendre Confucius nous aide “à mieux comprendre les Chinois et à nous enrichir de leur art de vivre ensemble”. Notamment la notion de 仁 ren, humanité, “propension envers les humains qui inclut dans sa pratique la bienveillance, la tolérance, qui vont de pair avec la modestie, une attitude volontaire de mise en retrait de soi, dans le but d'une diminution des conflits potentiels avec autrui”. On reconnaît ici les aspects positifs de la logique de face et de la communication indirecte et implicite : les sentiments négatifs sont intériorisés au nom de l'harmonie sociale.

C. Javary nous rappelle que la pensée originelle de KongZi a été instrumentalisée et même trahie par les empereurs et dirigeants successifs qui se réclament du confucianisme depuis des siècles. Un discipline lui demanda: “Existe-il une maxime unique qui pourrait à elle seule détruire un grand pays?” Le maître répondit de manière prudente qu'il existe un dicton qui pourrait produire cet effet désastreux : “Tout le plaisir d'être chef, c'est de n'être jamais contredit”...

Dévoyé en conservatisme rigide, le confucianisme a été rejeté à l'époque maoïste avant de redevenir l'idéologie officielle actuellement. Pourtant, le message de Confucius “c'est juste une manière d'être, intelligente, bienveillante”, surtout pas une théorie généralisante, mais plutôt les balises d'un chemin à tracer soi-même. Bonne route!

blog, comportementChloé Ascencio